Accueil > Élections fédérales 2015 > Elections fédérales 2015

Nous avons besoin d’un changement radical. Redéfinissons notre conception du Bien-être

 Elections fédérales 2015

samedi 19 septembre 2015


Les élections fédérales représentent une opportunité, parmi d’autres, de s’engager pour une transformation en profondeur de la société. Malgré quelques nuances, dans les faits, tous les partis présents au parlement soutiennent le système capitaliste qui exploite impitoyablement les êtres humains et la nature au service d’intérêts privés. Ça ne peut pas continuer ainsi ! La voie parlementaire ne suffira pas à résoudre les dysfonctionnements du capitalisme, mais elle permet de mieux faire entendre les revendications de la population, des travailleuses et des travailleurs. En même temps, les intérêts particuliers représentés au parlement peuvent être mieux dévoilés et combattus. Nous voulons montrer que même dans la Suisse riche, des forces opposées aux sacro-saintes concurrence et compétitivité et à l’individualisme, existent et se manifestent.

Travail. Le travail ne doit pas servir à enrichir un petit nombre de personnes par l’exploitation des êtres humains et de la nature. Les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres plus pauvres encore. Le capitalisme engendre chômage, détresse et violence. L’activité humaine devrait favoriser le Bien-être de toutes et tous.

Nous proposons l’introduction d’un salaire minimum et d’un salaire maximum pour éviter la compétition individuelle stimulée par le patronat.

Santé. La pratique actuelle de la santé publique est conduite selon le principe des « économies financières » imposées par la droite du pays. Ces règles ne répondent pas aux besoins fondamentaux du peuple, mais à ceux des actionnaires des caisses maladie. En imposant, par exemple, la concurrence entre les hôpitaux, la Confédération sème la discorde et conduit à une médecine à deux vitesses. Cette mesure explique, en partie, les difficultés rencontrées par tous les hôpitaux, y compris celles de l’Hôpital neuchâtelois.

Nous proposons une santé publique gratuite et proche de la population pour les soins de base. Nous voulons également instaurer une assurance des soins dentaires. Dans notre canton, une initiative a été lancée par toute la gauche.

Social. Dans le même esprit de service public, nous devons mettre fin au démantèlement des assurances sociales et favoriser une plus grande solidarité entre tous. Les retraites doivent respecter la dignité de chacune et chacun pour leur permettre de vivre dignement.

Nous proposons d’intégrer le 2ème pilier dans le 1er (AVS) pour favoriser de véritables retraites populaires. Nous proposons de faire davantage participer les hauts revenus aux charges sociales.

Environnement et Réchauffement climatique. Un environnement sain constitue un bien appartenant à tous les êtres humains de la planète. Il est crucial de le conserver durablement, si ce n’est pas déjà trop tard. La croissance économique illimitée constitue la principale cause de la dégradation de l’environnement et nécessite l’obligation de repenser notre définition du Bien-être.
Devenir riche ne peut pas être le but de la vie.

Nous proposons un contrôle public des ressources vitales, la sortie immédiate du nucléaire, le contrôle démocratique du secteur de l’énergie. L’usage gratuit des transports publics locaux pour toutes et tous serait un pas dans la bonne direction comme le proposent les jeunes POP.

Logement. Pouvoir se loger selon ses besoins de base est, selon le PST/POP, un droit fondamental. Pour y parvenir, le marché immobilier ne doit plus diriger seul le secteur des logements. Nous devons développer le principe coopératif sans but lucratif.

Nous proposons que les communes et les coopératives d’habitation bénéficient d’un droit général de préemption (priorité d’achat) basé sur le prix de l’estimation cadastrale de l’Etat.

Education. L’éducation publique ne doit pas servir en priorité les intérêts économiques et mettre de côté toute une frange de la population. Elle doit donner une formation permettant le développement des capacités de chacune et de chacun et son émancipation maximale.

Nous proposons une formation gratuite pour toutes et tous, de l’école enfantine à la fin des études supérieures.

Financement de l’Etat. L’Etat a besoin d’argent pour assurer ses tâches publiques. Pourtant, les plus riches ont augmenté leur fortune de façon considérable. De 2008 à 2012, dans notre canton, il s’agit de 646 millions, mais on économise sur le dos des personnes aux services sociaux ou qui ont besoin d’aide à domicile.

Nous proposons d’introduire un impôt sur les transactions financières, d’harmoniser les taux d’imposition des communes et des cantons pour éviter la concurrence fiscale et d’instaurer un contrôle démocratique des banques et des compagnies d’assurance.

Agriculture. Assurer une nourriture respectueuse de l‘environnement et des besoins humains constitue un acte responsable vis-à-vis des générations futures. Utiliser des OGM ou jeter le lait pour répondre aux exigences du marché ne sont pas des solutions d’avenir.

Nous proposons une agriculture paysanne diversifiée, basée sur le principe de la souveraineté alimentaire. La politique agricole doit tenir compte des ressources naturelles, de la protection des semences et renoncer aux OGM et aux pesticides. Le prix des produits agricoles doit permettre aux paysannes et paysans de vivre dignement et à la population d’avoir accès à une alimentation saine et suffisante.

Culture et sport. La culture et le sport permettent l’épanouissement de la population selon sa propre sensibilité. Ces activités doivent être libérées des valeurs marchandes et de la recherche du profit.

Nous proposons un accès facilité à l’enseignement de la musique, de la danse, du théâtre et de toutes formes d’activités artistiques, populaires et sportives. Les collectivités publiques devraient faciliter financièrement leur mise en œuvre.


PDF - 2.2 Mo
Télécharger le tous ménages
POP neuchâtelois  |   Dernière mise à jour: le 15 mars 2018

Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0